"C'est le meilleur jeu... DU MONDE ENTIER"

Publié le par Cariboo

Aujourd'hui, parlons de quelques jeux marquants, de beaux jeux, de jeux historiques ou encore nostalgiques.

Petite série non exhaustive de différents jeux dont on peut dire qu'ils sont LES MEILLEURS JEUX DU MONDE !



OKAMI

Le jeu qui m'a donné envie de faire cet article. Et comme toute bonne présentation se doit de commencer par une image :



Okami jouit du style graphique le plus puissant qu'il m'ait été donné de voir (talonné de près par World of Goo, dont je vais parler plus loin). Le jeu est tout simplement une estampe japonaise vivante réalisée en cell-shading par les studios Clover, responsables entre autre des Viewtiful Joe.

Avec Okami, l'art du cell-shading fait un bon en avant.

Le gameplay en lui-même prend beaucoup à un Zelda : la progression est libre mais les "donjons" sont obligatoires, les upgrades de vie et d'encre se font sur le terrain (parfois sous forme de quart de soleil, clin d'oeil au quarts de coeur de Zelda ?). Il y a vraiment pire comme références.

Une fois les systèmes du jeu pris en main, la PS2, poussée dans ses derniers retranchements nous offre une vraie poésie lyrique, une ode au fantastique, et surtout au fantastiquement beau.

Okami est le seul jeu au monde qui m'ait fait faire des tours dans les prairies juste pour le plaisir.

Amaterasu, la déesse-louve du soleil que vous incarnerez tout au long de l'histoire est réveillée d'un long sommeil par un esprit de la forêt car le mal ronge le monde. Privée de ses pouvoirs, la louve va devoir retrouver ses enfants et ainsi récupérer toutes ses facultés pour lutter contre le miasme qui envahit les terres. Ces pouvoirs sont matérialisés dans le jeu sous la forme d'un pinceau. Une fois activé, l'écran se fige et l'image devient un parchemin (!!), vous laissant libre de dessiner des bombes, faire apparaître le soleil au moyen d'un rond dans le ciel, ou encore restaurer des zones détruites en barbouillant leur ancienne forme.

L'histoire se dévore facilement, les personnages sont drôles et attachants, bref tous les ingrédients d'un jeu marquant.

Okami est très certainement  le jeu qui m'a le plus marqué et donc le meilleur jeu du monde !



WORLD OF GOO

Petit puzzle-game au design très particulier, un jeu qui ne s'oublie pas comme ça :


Le principe du gameplay est aussi évident qu'original. Le Goo est une sorte de petit globule avec des yeux. Lorsqu'on approche un Goo d'un autre, ces derniers se lient pour former au fur et à mesure des structures. Ils n'ont pour limite que votre imagination : ponts, renforts, pyramides sont de mise.

Le but va être de construire avec les Goos le moyen d'aller à l'autre bout du niveau, tout en en utilisant le moins possible, afin de scorer comme un porc et dire à ses amis "LOL j'suis trop 1337".

Pour les plus acharnés, les développeurs (des indépendants, des vrais, des durs et mal rasés, 2DBOY) ont
prévus les OCD : comprendre Obsessive Completion Distinction. Avec pour unique récompense d'avoir complété l'OCD, les plus hardcores peuvent tenter de se mesurer à ce défis impressionnants, nécessitant le plus souvent d'arriver à la sortie en un temps donné, ou encore de ramasser le plus de Goos possibles en fin de niveau.

World of Goo est disponible sur Internet pour 20$ (soit avec le taux de change actuel environ 15€). La démo peut être trouvée
là. Pour un jeu qui dure quelques heures et vous permettra de rêver un peu tout en soutenant ces types formidables (me rappelant une histoire de gus dans un garage), c'est pas cher payé.

Rien que pour ça World of Goo mérite le titre de meilleur jeu du monde !



MASS EFFECT

THE jeu, mêlant habilement FPS et RPG, soutenu par des dialogues percutants et des personnages que tout le monde voudrait être comme eux. Surtout Shepard.



Peu de choses à dire sur Mass Effect. L'humanité est toute jeune dans la galaxie, et se retrouve dans la position de l'enfant rebelle, bruyant, bref... adolescent. Manque juste quelques boutons d'acné.

Dans Mass Effect, vous Incarnez le commandant Shepard. Un écran de customisation très complet vous permet au début du jeu de choisir la tronche de VOTRE Shepard. Et le mien a trop la classe.

Ce dernier deviendra le premier humain à intégrer l'institution de défense du conseil galactique, les SPECTRE (oui je sais c'est beaucoup à avaler d'un coup). Dans ses missions, Shepard se trouvera des compagnons qui le suivront et l'aideront à accomplir les tâches qui lui sont assignées. Le tout ponctué de commentaire de leur part parfois... surprenants (aah... Wrex...).

Poutrer du zombie vous rapportera de l'expérience, comme tout bon jeu qui se respecte. Expérience qui vous permettra d'améliorer votre efficacité avec certaines armes, ou de booster vos compétences sociales (intimidation, séduction) à chaque passage de niveau.

Tout au long du jeu, les dialogues (parfois mythiques) vous laisseront le choix entre pragmatisme et conciliation : en gros, être une vieille enflure ou un type bien. Le choix est très vite fait quand on commence à lorgner vers les répliques un peu... musclées.

Je ne parle volontairement pas du gameplay (qui est maniable mais classique) car ce n'est pas ce qui fait de Mass Affect un bon jeu. Sa force (qu'elle soit avec vous) se trouve réellement dans le traitement des dialogues, de l'histoire et de la vision cinématographique des développeurs.

Comme si vous aviez un film d'action dont VOUS êtes le héros. Jouissif. Mass Effect est clairement le meilleur jeu du monde !




Voilà pour cette petite introspective dans mes loisirs vidéo-ludiques, merci du passage, et en espérant que vous avez passé un bon moment. Je vous laisse, n'oubliez pas de fermer en sortant.

Publié dans Jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diddu 28/08/2009 20:56

Je constate que tu as apprécié Okami tout autant que moi. C'est pour moi aussi mon jeu vidéo préféré. Si cela t'intéresse, je réalise une série d'articles sur les inspirations du jeu puisées dans la mythologie, les contes et les légendes japonais.
Je te donne l'adresse de mon blog : http://experience-japon.over-blog.com/