Jeu de go

Publié le par Cariboo

Le jeu de go, vous connaissez ?


Le go voit ses origines en Chine. Historiquement, les premières références datent de huit siècles avant Jésus Christ. Le jeu de go est un savant mélange de simplicité, de stratégie et de philosophie comme on en fait plus (non, le Monopoly n'est pas de la stratégie, pas plus que le Jenga). Le tout avec un principe qu'on a pas vu depuis Tetris.

En effet, les règles sont enfantines : deux joueurs, l'un possédant les blancs, l'autre les noirs, jouent tour à tour et tentent de contrôler le territoire le plus grand possible. Les pierres encerclées sont "capturées", et disparaissent. Voilà c'est tout.

Et alors, me direz-vous. Ça va beaucoup plus loin que ça. Outre ses règles simpliste, le go offre un terrain de stratégie, de réflexion et de compréhension incroyable. Afin de gagner, vous allez devoir faire preuve de sagesse, de prévoyance, d'agressivité parfois, inviter votre adversaire dans des pièges sans qu'il soient trop gros afin que vous ne soyez pas démasqué.

Plus généralement, le go vous met en tête d'une petite armée partie pour conquérir.

Le plus fou dans l'histoire, c'est que le go peut définir une vie, les relations sociales, les confrontations, les crises : tout s'explique avec ces petites pierres noires et blanches qui s'opposent sur un plateau. Il est difficile de définir le ressenti que j'en ai eu, le mieux reste de l'expérimenter. C'est un peu comme si vous pouviez expliquer des choses uniques, de façon dualiste. On touche très vite au taoïsme.

Le pire restant certainement qu'une fois que vous aurez commencé à jouer et comprendre peu à peu le jeu, vous verrez (en tout cas les premiers jours) des pierres partout, jusque la nuit dans votre lit douillet. Impossible de s'arrêter d'empiler ces petits pions, même dans vos rêves. Tenace, l'engin.

Comme tout bon otaku qui se respecte, j'ai découvert le go par le biais d'un anime : Hikaru no Go. Celui-là même qui a déchaîné les passions des jeunes occidentaux envers ce jeu, et rempli quasiment aussi vite les serveurs de KGS. Je vous invite vraiment à le regarder. Si vous n'avez pas ensuite une envie irrésistible d'acheter un goban (le plateau de jeu) et de vous trouvez un ami à initier, je m'engage à vous faire un bisou sur le bout du nez.

Tant de choses à dire encore, et si peu de temps pour le faire... je vous laisse donc sur une petite blague qui ne sera compréhensibles qu'aux initiés.






Publié dans Foutoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

delph 24/09/2009 19:39


ouiiiii cet été tu m'apprend le jeu de go sur une plage nudiste !!!! (y a pas de points d'interrogations car c'est une obligation) ^^


Cariboo 24/09/2009 22:16


Avec joie