Le mot du dimanche

Publié le par Cariboo

Malgré mes soucis de disque dur (dont j'ai définitivement prononcé l'heure de décès hier à 20h23, que le dieu de la puce électronique magnétise ses plateaux à jamais), je ne peux décemment pas oublier notre rendez-vous hebdomadaire de culture et de dépassement de soi. Alors rien que pour vos beaux yeux, voici le mot du dimanche !


Vos narines ont certainement déjà été agressées par des effluves aux senteurs tenaces de fennec des plaines qui ne se serait pas lavé pendant des semaines, à l'occasion d'un voyage dans un bus par exemple (vous hein, pas le fennec). Ou encore quand vous rendez visite à tata Jeannine qui fait preuve de procrastination quand il s'agit de se prendre un bain - en même temps, avec ses deux fémurs cassés, ses rhumatismes, la grippe A et la canicule qui la guettent, on comprend qu'elle préfère se bourrer la gueule à la vodka devant les feux de l'amour.

Bref, vous vous êtes déjà dit : "Ça pue la mort ici".

Aujourd'hui, apprenons donc un mot un peu plus classe pour définir ces senteurs disgracieuses, capables dans les cas les plus graves de décoller le papier peint du mur : méphitique. Ce mot, inconnu du monde, pourra vous permettre de lâchement placer vos griefs, sans en subir les conséquences immédiates (parce que allez dire à tata Jeannine qu'elle sent comme un marais en plein soleil, vous allez voir que les bouteilles de vodka balancées en pleine tête c'est pas comme dans les films, ça fait mal et ça ne se brise pas tranquille-j'ai-rien-senti-je-peux-m'en-prendre-trois-autres-sans-souci-rajoutez-même-quelques-chaises-tellement-j'ai-pas-mal). "Méphitique" se rapporte aux odeurs nauséabondes et toxiques.


Mais j'imagine déjà que vous vous posez la question : comment faire pour placer méphitique de façon maligne et sournoise sans se faire attraper ? Comme j'ai réfléchi pour vous, voici une réponse possible. Déjà, comme souvent, comptez sur l'ignorance et la fierté de votre interlocuteur. L'ignorance d'abord, car il ne comprendra évidemment pas ce que vous venez de dire, la fierté ensuite car il n'osera pas vous demander ce que signifie "méphitique" de peur d'exprimer au grand jour ses lacunes (et de prouver qu'il ne lit pas Caribooland - quelle honte, jetez lui des cailloux !).

Évitez donc les remarques telles que "l'odeur est méphitique dans le coin" et "loool sa pue sais mefitik ici olol", pas assez subtiles. Préférez caser un petit "ton parfum, il est méphitique", ou encore "l'air est d'un méphitisme rare aujourd'hui". Dans le dernier cas, votre interlocuteur pensera que vous parlez de la météo et enchaînera certainement sur un petit "c'est vrai qu'il fait moche aujourd'hui". Vous pourrez alors sourire sous votre cape de votre méfait passé inaperçu (et en profiter pour vous boucher le nez, parce que ça sent quand même la mort dans le coin)..

Ca ne vous sauvera pas de la mort imminente qui vous attend par inhalation de substances toxiques, mais ça fait quand même du bien de le dire.


Voilà qui conclura notre mot du dimanche. Pour ma part, je retourne tabasser des chiots pour oublier la douleur de la perte de mon téléphone et de mon disque dur dans la même semaine. La prochaine fois sur Caribooland, comment rediriger sainement ses excès de colère. Soyez au rendez-vous !

Publié dans Le mot du dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Juul 08/11/2009 16:48


Mon pauvre Cariboo, ta vie électronique m'a l'air plutôt méphitique en ce moment.