Le mot du dimanche

Publié le par Cariboo

- Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, nous voilà encore une fois réunis en ce dimanche béni des cieux pour la dernière fois de cette ann...
- é mon pèr lol il é ou le vin de maisse ?
- ... de cette année disais-je, car comme vous le sav...
- vazy mon pere lol fé pété ta tourné
- Car comme vous le savez, les prochains dimanche ser...
- allai fé pa ta radass grav abusé lol tu croi kon vien pr koi la ENKULER DE RIRE !!1
- ...
- VAZY LOOOOL
- Bon, ok les nains, vous commencer à me chauffer les narines. D'une, les vins de messe c'est pas pour les mineurs analphabètes de votre trempe, et de deux, plutôt que de glander sur le net à tripoter le bout de nouille pré-pubère qui vous sert à réfléchir, allez donc APPRENDRE L'ORTHOGRAPHE ET LA GRAMMAIRE !
- ... mé il tariv koi la papi plasse au jeune !!
- Ok. Laissez moi vous présenter Jean-Jean, grand évêque du diocèse de Limoges. Il a travaillé avec tout un tas de chorales et de groupe de prières, et vient tout juste de sortir de prison. Il va être très heureux de vous rencontrer et de vous expliquer que vous, contrairement aux voies du Seigneur, vous n'êtes pas "impénétrables". Je vous laisse entre de bonnes mains.
- Bonjour les enfants ! Suivez-moi dans la petite salle à l'arrière, personne ne vous entendra cri... pousser des hurle... prier en choeur de cette pièce.
- Voyons, où en étais-je donc. Ah oui ! Notre dernier mot du dimanche de l'année donc, car les prochains seront réservés pour les libations classique de fin d'année : repas studieux dans la prière pour Noël, et préparation à la grosse beuverie à coups de "sang du Seigneur" (si vous voyez ce que je veux dire... mmmh oui vous voyez) pour la nouvelle année. Quoiqu'il en soit, voici le mot du dimanche !


rebus-dimanche.jpg
Eh oui, les fêtes de fin d'année arrivent à grand pas, et sous la neige s'il-vous-plaît (enfin pour le moment) ! Et puisque comme dit plus haut le mot du dimanche (et donc ces temps-ci tout le blog) se met en pause, je vous ai préparé un mot spécial multifonctions. Si avec tout ça vous n'êtes pas gâtés... je ne saurais pas faire mieux, à part peut-être payer des gigolos à ces dames et des escort-girls à ces messieurs pour une soirée Monopoly de folie.

Pensez donc à votre future soirée du premier de l'an. Les cotillons volent, les confettis pleuvent et l'épice coule à flot. L'alcool aidant, les femmes se déshabillent et la pièce atteint la température des fosses du 8ème cercle de l'enfer. Vos amis tombent peu à peu, occupant respectivement les toilettes, la baignoire, le canapé et l'aquarium de MegaExoTotor-Rex, votre petit poisson rouge (vous deviez d'ailleurs avoir empiffré quelques substances illicites le jour où vous l'avez nommé ainsi).

poissonstotor.jpg
Bref, vous pourrez dire à vos petits enfants que vous avez fait la soirée du siècle, en casant rapidement que les jeunes c'est plus ce que c'était, c'était quand même mieux avant, de t'façon vous zêtes que des p'tits cons. Mais comment marquer le coup ? Comment nommer cette fameuse soirée de laquelle vous vous êtes réveillé avec un tatouage Pacman *nom nom nom* sur la joue droite et une légère douleur à l'endroit-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom tandis que votre ami Robert vous souriait tendrement ?

Plusieurs mots viennent facilement à l'esprit : catastrophe si vous êtes du genre à avoir un balais dans le fondement, ou plutôt orgie, beuverie, la plus grosse caisse de l'univers (pour les marseillais). Mais c'est sans compter sur Caribooland, qui est toujours à la rescousse pour enrichir (non, pas votre fondement petits coquins) votre vocabulaire. Annoncez donc la couleur : votre soirée était une sacrée bamboche.

bamboche.jpg
Oui, devant vos yeux ébahis et votre bouche grande ouverte, sachez que la bamboche définit (dixit Wikipedia) un "Amusement immodéré, partie de plaisir et même de débauche où l’on se livre à la grosse gaieté". Et Robert m'approuvera quand je rajouterai qu'elle était sacrément grosse la gaieté. Profitez encore une fois de votre supériorité lexicale pour impressionner les gens autour de vous qui continuent à parler de "soirées" et de "fêtes" (ces gros nuls, ha !).

Mais choses promises, choses dûes, bamboche peut aussi définir une grande marionnette (pinocchio est une grande marionnette, de même que David Douillet en est devenue une récemment). Par extension, et histoire d'être méchant, les personnes de petite taille (comprendre les nains et autres freluquets) peuvent être traitées de bamboche - mais dans leur dos si possible, face à face préférez un petit "ha tu te torches le c*l en courant dans l'herbe nan ?".

http://2.bp.blogspot.com/_-Re6D7fAbvk/SqZE0honf6I/AAAAAAAAAX0/tYU4WQRgxfE/s400/nain.jpg

Voilà pour votre dose de la semaine. Prenez soin de vous et en attendant l'an prochain, pas trop de folies pendant les fêtes !

Publié dans Le mot du dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maeglyr 25/12/2009 16:18


Juste la folie de te lire : c'est déjà beaucoup !