Le mot du dimanche

Publié le par Cariboo

Bonjour à tous ! Avant de commencer notre rendez-vous hebdomadaire de culture qui sent bon les rillettes, je tenais à vous demander pardon. En effet, le mot d'aujourd'hui apparaît tardivement (voire très tardivement). C'est très certainement dû au fait que je me suis réveillé à 16H aujourd'hui, et donc que ma journée débute plus ou moins. Mais trêve de blabla, venons en plutôt à ce qui nous intéresse : voici le beau, le grand, l'incroyable et insurmontable mais néanmoins indémodable mot du dimanche !



Le mot d'aujourd'hui sera un peu spécial, puisqu'il s'agit d'un des mots les plus longs de la langue française. Un mot complètement ignoré, triste et seul auquel je voudrais rendre hommage avant sa mort (qui viendra un jour, j'en suis convaincu) : l'hexakosioihexekontahexaphobie. Prononcer exatakozioaexeconzetaoaRAAAAAACESTQUOICEMOTDEMEEEERDEUU !! Pouacre !).

Alors, me direz vous, ce mot il est bien joli (et imprononçable) mais à quoi il sert bordel à cul ?! Intelligent et raffiné comme vous êtes, répondrais-je d'abord pour vous faire baisser votre garde (et vous lécher un peu), vous ne devriez pas utiliser des termes tels que "bordel à cul" (et PAN dans tes dents sale lecteur malpoli !). L'hexakosioihexekontahexaphobie définit la peur du nombre 666. Pas très utile au premier abord, mais détrompez-vous.


Prenez une discussion simple. Il arrive parfois que quelqu'un fasse part de sa peur des araignées, des insectes ou de toutes autres conneries auxquelles vous pourriez lancer un petit "haha" moqueur avant d'expliquer que vous, vous n'avez peur de rien - à part peut-être d'avoir à sortir à l'air libre, petits no-life ! Retenez-vous donc de lancer vos subtiles boutades (a t a peur d sourie lol booouh gross nulle j en é 1 tou lé jour dan la main tro mor de lol), et attendez patiemment en dissimulant le sourire vicieux qui ne manquera pas de pointer le bout de son nez en prévision de votre mauvais coup. Quand vient enfin votre tour de raconter à tous vos phobies, balancez la sauce.

"Moi je suis hexakosioihexekontahexaphobique."
"Hein ?! Tu es quoi ?"
"Je suis hexakosioihexekontahexaphobique. Allons, vous n'allez pas me dire que vous ne savez pas ce qu'est l'hexakosioihexekontahexaphobie ? Il existe encore des gens qui ne connaissent pas l'hexakosioihexekontahexaphobie ? Il faudrait être complètement idiot ou sorti de l'ENA pour ne pas savoir ce qu'est l'hexakosioihexekontahexaphobie !"

Admirez ensuite d'un regard goguenard les réactions de vos interlocuteurs. Attention toutefois, si parmi ces derniers se cachent des interlocutrices, vous risquer de passer une nuit de sexe désinhibé avec l'une d'entre elle. Votre charme aura en effet fait un bond grâce à votre vocabulaire sans fin et votre prononciation impeccable (un peu d'entraînement sera nécessaire). Les autres seront justes énervés. Il y a de fortes chance qu'ils tentent en cachette d' articuler eux aussi correctement "hexakosioihexekontahexaphobie". Bonus de lolage si vous réussissez à les attraper quand ils le font.


C'est tout pour cette fois, j'espère que vous aurez passé un bon moment dans le coin. À très bientôt, et pensez à soigner vos phobies !

Publié dans Le mot du dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article